أضيف في 26 أبريل 2014 الساعة 20:02


la 34ème célébration de tafsutn-imazighen « printemps amazigh » en Kabylie(Algérie)



tamazirtpress
Bureau fédéral de la fédération national des associations amazigh F.N.A.A
H.LIHI porte parole


Communiqué FNAA sur événements tragiques qui ont marqué la 34ème célébration de tafsutn-imazighen « printemps amazigh » en Kabylie(Algérie)

Le bureau fédéral de la FNAA, après avoir pris connaissance des événements tragiques qui ont marqué la 34ème célébration de tafsutn-imazighen « printemps amazigh » en Kabylie(Algérie) et suite à la concertation entre ses membres tient à rendre publique sa prise de position :

Nous considérons que Tafsut n imazighen de 1980 à Tizi Ouzou, fut un point de départ essentiel dans la contestation amazigh publique et pacifique. En effet, depuis cette date, le réveil identitaire amazigh n’a cessé de s’étendre à toutes les couches de la société. L’interdiction arbitraire de la conférence que devait donner feu Mouloud Mammeri à l’université de Tizi OUzou sur la poésie amazigh ancienne, a déclenché la manifestation des étudiants en colère. Rejoint aussitôt par la population de Kabylie profondément attaché à son identité linguistique et culturelle et déçue des politiques répressives et racistes des militaires au pouvoir. Cette manifestation pacifique encadrée par les responsables du Mouvement culturel Berbère (MCB), axée sur les revendications culturelles et linguistiques, a été réprimée dans le sang, plusieurs militants ont été arrêté et condamnés à des peines lourdes.

Depuis 1980, les imazighen de Kabylie, de la diaspora, du Maroc et de partout ailleurs, célèbrent, le 20 Avril de chaque année, par des manifestations publiques et par l’organisation d’activités artistiques et culturelles. Tout amazigh digne de l’être là ou il se trouve célèbre cette événement devenu pour nous tous, une date phare dans la longue marche de notre peuple vers sa libération.

Le 20 Avril est devenu en fait pour tous les imazighen une date symbole de la renaissance de timmouzgha( amazighité), une occasion de consolider la solidarité pan amazighe. Tafsut n imazighen est désormais fêté chaque année sous le signe de résistance aux différentes tentations d’assimilation qui viserait de faire taire les revendications du mouvement amazigh.

Cette date hautement ancrée définitivement dans la mémoire de notre peuple restera une occasion annuelle de se rappeler des injustices faite à l’encontre de l’identité amazighe. Tafsut n imazigen exprime aussi la volonté du mouvement amazigh à collaborer avec toutes les forces vive de notre société soucieuses de la dignité Humaine et engagée dans la construction d’un avenir meilleur qui verra inéluctablement triompher les idéaux pour lesquels tafsut n imazighen est née : la dignité, Le respects des libertés, l’amazighité , la démocratie, la laïcité.

La célébration du 34ème anniversaire de tafsut (le 20 Avril 2014) a coïncidé avec les élections tristement morbides qui ont abouti comme prévu, à un quatrième mandat de Mr Abdel Aziz Bouteflika à la tète du même régime mafieux et dictatorial caractérisé par sa politique arabiste anti-amazigh.

Le même gouvernement qui orchestre depuis des mois, la terreur et la haine racial en s’aidant des milices arabes qu’il appui contre les imazighen du Mzab depuis longtemps déjà. La région de Ghardaya est devenue ainsi le théâtre d’événements tragiques et meurtriers qu’on ne peut que qualifier de racistes et d’incitation qualifiée au nettoyage ethnique dont les imazighen du Mzab sont les victimes désignés.

La célébration de Tafsut en Kabylie, ayant rassemblé cette année, des centaines de milliers de manifestants à été réprimée sauvagement. Plusieurs morts, des dizaines de blessés et des centaines d’arrestations parmi les militants du mouvement amazigh. C’est dire que le régime arabo islamiste d’Alger gardera comme constante de ses politiques :

« La répression par la force dans l’immédiat et le travail de sape continu qu’il mène par ses services de sécurité en vue de semer la discorde et la suspicion dans les rangs des militants dans le but d’affaiblir le mouvement amazigh de l’intérieur ».

Conscients du fait que Les régimes tenant le pouvoir dans le reste des pays de Tamazgha (Afrique du nord) et du Sahel, ne diffèrent du régime algérien que par les degrés de leur violence et par leurs procédures de la mise en œuvre d’une commune politique xénophobe et hostile à tout ce qui est amazigh.

Pour ces raisons et tenant en compte les circonstances générales de l’actualité:

- Nous appelons nos frères amazighs d’Algérie à déjouer cette énième attaque qui vise à taire la voix de la liberté.

- Nous appelons les différentes organisations amazighes et tous les acteurs de la société civile à se tenir mobilisés en vue de continuer à manifester pacifiquement dans l’union, en écartant toute velléité susceptible d’affaiblir la volonté de la population déterminée à continuer de se battre pour l’instauration d’une démocratie majeure ou l’amazighité soit enfin reconnue comme identité nationale.

- Nous appelons toutes et tous les amazigh au Maroc et dans le monde entier à exprimer par toutes les formes pacifiques possibles, leur soutien au imazighen de Kabylie et du Mzab.

- Nous lançons un appel à toutes les forces vives de la société à s’engager d’avantage dans leurs soutien des revendications du mouvement amazigh qui ne cesse de mener la lutte sur plusieurs fronts en vue d’instaurer un état de droit, un état enfin réconcilié avec son Histoire et son identité Amazigh.

- Nous dénonçons le silence complices des pays occidentaux et l’indifférence inquiétante des organisations de Droits de l’Homme dans les pays de Tamazgha devant ces évènements tragiques et liberticides à l’encontre des amazigh en Algérie.

- La lutte que mènent nos frères en Kabylie est notre lutte ; c’est un combat pour la dignité humaine et l’instauration de la justice sociale. Pour un état moderne et laïc, pour une réelle démocratie.

- Un combat contre la dictature et le mépris, un combat pour l’identité amazigh dans toutes ses dimensions. Il est du devoir de tout un chacun épris de ces idéaux de prendre part à ce combat.




 

أضف تعليقك على الخبر
* كاتب التعليق
* عنوان التعليق
  * الدولة
* التعليق



Pour faire valoir le droit des femmes au partage des terres collectives

La cérémonie de l’excellence

Pour une meilleure protection des Droits de l’enfant

Lycée Moha ou Hamou, BENI MELLAL Des résultats satisfaisants

les pratiques racistes contre les amazighes en Afrique du nord

Coup d’envoi de l’opération de distribution des denrées alimentaires.

Des mesures sont prises par les autorités locales dans le dessein d’organiser le commerce informel à Beni Mellal

Haro sur les accidents de la circulation

Encore un autre accident de la circulation !!!!!!

LES PETITS YEUX DE TAROUDANT